lundi 25 juillet 2011

L'apprentissage vu en 1785

A lire dans l'Encyclopédie Méthodique : Arts et métiers mécaniques... tome IV par Charles-Joseph Panckoucke ((Paris)) et Clément Plomteux ((Liege)) (Source Google Livres)

"Communauté des Luthiers.

Les luthiers sont principalement les faiseurs d'instrumens de musique qu'on joue avec l'archet, ou qu'on pince avec les doigts; mais ils sont corps avec les facteurs d'orgues, de clavecins, & d'instrumens à vent.

Les luthiers, faiseurs d'instrumens de musique, ne furent réunis en corps de jurande que sous le règne de Henri IV, en 1599.

Les lettres-patentes pour la création de ce nouveau corps de jurande, qui n'avoient d'abord été enregistrées qu'au Châtelet, le furent long-temps après au Parlement , par arrêt du 6 septembre i680.

Par ces statuts , nul ne peut tenir boutique qu'il n'ait été reçu par les deux jurés en charge, qu'il n'ait fait chef-d'œuvre ou expérience, suivant fa qualité, & qu'il n'ait fait preuve de son apprentissage ; desquelles obligations ne sont pas même exempts les privilégiés, pourvus par lettres de maîtrise du roi & des princes ou princesses.

Les jurés ne peuvent être que deux ans en charge.

L apprentissage est de six années , dont sont exempts les fils de maître aussi bien que du chef d'œuvre.

Un maître ne peut avoir plus d'un apprenti à la fois. II en peut cependant commencer un second , les quatre premières années du premier étant finies.

Un maître ne peut avoir plus d'une boutique. La veuve peut exercer à l'aide d'un compagnon apprenti de Paris.

II y a actuellement à Paris environ cinquante maîtres de cette communauté.

Présentement les luthiers sont réunis par l'édit du mois d'août 1776, & ne sont qu'une, même communauté avec les tabletiers & les éventaillistes. Leurs droits de réception sont fixés à 400 liv.
"

Aucun commentaire: