mercredi 30 mai 2012

DIDEROT et D'ALEMBERT : l'encyclopédie utile


Parmi les références incontournables de documents anciens à utiliser pour comprendre une partie de l’histoire des métiers, l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert, réalisée de 1751 à 1772, en est une. Plus encore que les articles de fonds, ce sont les magnifiques planches d'illustration que les chercheurs et autres historiens apprécient.

Rappelons que ces planches, au nombre de 2885, furent établies pour représenter visuellement tous les métiers existants.

Ainsi, le dessinateur Louis-Jacques GOUSSIER, né en 1722, fut désigné comme maître d'œuvre de l’ouvrage et passa plus d’une quinzaine d’années à visiter tous les ateliers ouvriers et manufacturiers dans le seul but de dessiner ce qu'il voyait : les outils, les machines, mais également et principalement (ce qui est du plus grand intérêt pour les historiens) les ouvriers au travail, dans leur tenue, avec leurs gestes.

Pour chaque métier, souvent représenté par plusieurs planches, nous trouvons une vue d'ensemble, puis des vues de détail, avec chaque outil, et pour les machines avec leurs rouages, articulations, chaque pièce étant "démontée" et présentée.

Il est facile ainsi de situer rapidement  le faiseur d’instruments (planches Lutherie) dans le contexte de son époque et d’appréhender son quotidien.

A noter : la représentation des archets qui démontrent que la forme et la courbure de la baguette que nous connaissons aujourd’hui n’étaient pas encore d’actualité… et la description de la colophane (colophone).


Aucun commentaire: