lundi 4 juin 2012

Un archet - un auteur : Marie Louis PIERNOT

Né en 1880 à NEUFCHATEAU dans les Vosges (88), Marie Louis PIERNOT fait son apprentissage à MIRECOURT dans l'atelier de Charles Nicolas BAZIN avec qui il reste de 1892 à 1900.
En 1900, il rejoint l'atelier de Joseph Arthur VIGNERON Père.
En 1906, au moment du décès de VIGNERON, il rejoint l'atelier Léon BERNARDEL à Paris. Il quitte cette grande maison en 1923 pour créer son propre atelier au 13 rue de la Liberté, à PARIS.


En 1930, il déménage son atelier à PARMAIN (Seine et Oise devenu Val d'Oise (95) après redécoupage administratif de ce département).
Après la seconde guerre mondiale, il s'installe à nouveau à PARIS Avenue Ledru-Rollin ou il y décède en 1959.
L'atelier Léon BERNARDEL mis à part, Marie Louis PIERNOT travaillera également pour de nombreuses grandes maisons dont Marcel VATELOT, Roger et Max MILLANT, CHANOT et CHARDON, VIDOUDEZ, etc.


La rigueur de cet archetier et la qualité de ses archets avaient conquis alors ces maisons réputées...


Petite histoire de grande marque :

Né en 1853 à PARIS, Léon BERNARDEL appartient à une famille bien connue de luthiers dont la réputation débuta avec Auguste Sébastien Philippe BERNARDEL, ancien élève de Nicolas LUPOT, également connu sous le diminutif de BERNARDEL Père.
Dès 1869 Léon BERNARDEL fait son apprentissage chez Just Amédée DERAZEY à MIRECOURT.
En 1871, à l'âge de dix-huit, Léon revient à PARIS pour travailler chez GAND & BERNARDEL.
En 1898, il crée son propre atelier au 40 bis rue du Faubourg Poissonnière où son fils le rejoint.
Léon BERNARDEL est devenu le principal fournisseur des plus grands orchestres français et les conservatoires de musique de son temps.
En 1913, à l'âge de soixante ans, Léon BERNARDEL rejoint l'atelier COUESNON à MIRECOURT en tant que directeur artistique. Leur collaboration a duré jusqu'en 1923.
Léon BERNARDEL meurt en 1931.

Aucun commentaire: