mercredi 4 juillet 2012

Archet - Nom de code : BACH Bogen®

Parmi les curiosités du monde de l'archèterie, il en est une bien particulière : l'Archet BACH (BACH Bogen)

Né en 1958, Michael Bach a étudié le violoncelle avec, entre autres, Pierre Fournier et Janos Starker... Il publie ses compositions, textes et œuvres visuelles sous le nom de Michael Bach Bachtischa.

Depuis 1990 Michael Bach a entrepris la construction de l'archet courbe pour violoncelle, violon, alto et contrebasse (Archet BACH).
Depuis la parution de l'ouvrage d'Albert Schweitzer sur J.S.Bach en 1905, la question de l'archet courbe a fait l'objet de vives controverses. L'idée première de Schweitzer s'appuyait sur son expérience et sa sensibilité d'interprète. L'archet courbe permet aussi bien le jeu monophonique que polyphonique sur un instrument à cordes et il devient ainsi possible de jouer une, deux, trois, ou même quatre voix simultanément tout en changeant avec souplesse d'une combinaison à l'autre. Pour cela, la convexité de la baguette est suffisamment accentuée et la hausse est équipée d'un mécanisme de levier qui permet de tendre et de détendre les crins à volonté.
En 1996 Michael Bach fonde l'Atelier BACH.Bogen à Stuttgart, Allemagne et à Wissembourg, France. Il a développé pendant plusieurs années (1997-2001) une coopération intensive avec Mstislav Rostropovitch.
En 2001 Rostropovitch a invité Michael Bach pour une présentation de son BACH.Bogen au 7ème Concours de violoncelle Rostropovitch à Paris.
Parmi les nombreux compositeurs qu'il a influencés avec ses idées et son travail innovant, on compte John Cage et Dieter Schnebel.

Remerciements : Atelier BACH.Bogen  et  Catherine ROBLIN (La littérature pour violoncelle seul au XXe siècle : entre tradition et modernité.)

Aucun commentaire: