lundi 27 août 2012

Un archet - un auteur : Jules FETIQUE

Jules FETIQUE, frère cadet de Victor François, est né à MIRECOURT (88 - Vosges) en janvier 1875 de Charles Claude FETIQUE, luthier.
Il commence son apprentissage d'archetier dans l'Atelier d'Emile MIQUEL chez qui son frère a également travaillé puis, pour suivre une même logique fraternelle, dans l'Atelier de la famille BAZIN.

Le parcours des frères FETIQUE étant similaire, Jules FETIQUE se rend à Paris et travaille tout d'abord pour Eugène SARTORY avant de rejoindre les traces de son aîné chez CARESSA et FRANCAIS (12 rue de Madrid - PARIS). Il continue toutefois à collaborer avec l'atelier d'Eugène SARTORY (temps partagé) et aide son frère dans la production des archets signés Victor FETIQUE.

A la reprise de CARESSA et FRANCAIS par Albert CARESSA, Jules FETIQUE est licencié. Il suit alors l'exemple familiale en s'installant à son compte au 15 rue de Moscou à PARIS 08 en rejoignant son ami André DUGAD, luthier.
La production d'archets portant la marque Jules FETIQUE est devenu importante et appréciée. Ce dernier mettra un terme, d'un commun accord, avec Eugène SARTORY (qui n'apprécie pas toujours la concurrence)...
Jules FETIQUE s'essaye également à la copie de grands maîtres et n'hésitera pas à reproduire dans son style le design de Dominique PECCATTE.
Il transmet une partie de son savoir faire à son associé qui produira des archets signés DUGAD.

Jules FETIQUE gagne honorablement sa vie et devient propriétaire d'un pavillon de banlieue parisienne au 14, Avenue Sambre et Meuse à GAGNY (encore visible aujourd'hui).

Il y meurt en octobre 1951.

Ses archets, comme ceux de SARTORY, sont très recherchés.
Jules FETIQUE et Eugène SARTORY sont les exemples mêmes (comme les PECCATTE en d'autres temps) de l'excellence mirecurtienne d'un savoir-faire qui donnera naissance à l'archèterie parisienne du 20eme siecle...

L'archet présenté ici est un archet de violoncelle monté or, signé et disponible en notre atelier.





Aucun commentaire: