lundi 10 septembre 2012

Un archet - un auteur : François Nicolas VOIRIN

François Nicolas VOIRIN, frère de Joseph VOIRIN, nait en octobre 1833 à MIRECOURT (88 - Vosges) de Nicolas VOIRIN, facteur d'orgues.

Tout jeune, il va faire son apprentissage dans la cité mirecurtienne auprès, semble t il, de Jean SIMON. Très vite repéré par l'opportuniste Jean Baptiste VUILLAUME, François Nicolas rejoint PARIS et l'atelier du célèbre luthier en 1855. Il va oeuvrer pour celui-ci jusqu'en 1870 et, comme tout bon faiseur d'archets, part s'établir à son compte. Son atelier se situe alors au 3, rue du Bouloi (75001 - Paris) proche de la rue Croix des Petits Champs (Atelier de VUILLAUME)...

La qualité de son travail et de ses archets le rend très vite célèbre auprès des musiciens.
"Jamais réputation ne fut plus méritée que la sienne et ses oeuvres, si recherchées aujourd'hui, sont remarquablement belles et justifient l'appellation de Tourte moderne, donnée à leur auteur." Laurent GRILLET (1904).
En juin 1885, François Nicolas VOIRIN est frappé d'une ataque d'apoplexie devant le 17 rue du Faubourg Montmartre (75009 - Paris). Un étui en papier portant son nom et contenant un archet qu'il allait livrer le fait reconnaître. Transporté chez lui il y meurt sans avoir repris connaissance.

Ses archets sont très souvent signé F.N. VOIRIN à PARIS

Il laisse derrière lui de très exceptionnelles baguettes  mais également un savoir-faire incomparable, qui à fait évoluer l'archèterie pour en faire une référence souvent nommée "Ecole de VOIRIN". François Nicolas VOIRIN formera, entre autres, Charles PECCATTE, Louis THOMASSIN, Joseph Alfred LAMY Père et inspirera les plus grands archetiers du moment...

Attention toutefois aux archets fabriqués par J.A. LAMY Père ou Charles Nicolas BAZIN et portant la marque de VOIRIN : cette marque fut apposée par la veuve de celui-ci, vraisemblablement pour des raisons de difficultés financières...

Aucun commentaire: