lundi 3 septembre 2012

Un archet - un auteur : Nicolas Léonard TOURTE

Selon la synthèse de plusieurs documents, il est probable que Nicolas Léonard (ou Léonard Nicolas) nait à PARIS en janvier 1746 d'un père menuisier-ébéniste, luthier et fabricant d'archets Nicolas Pierre TOURTE.
Le développement de la fabrication d'archets étant devenu une activité à part entière dans l'atelier paternel, Nicolas Léonard apprend, dés son plus jeune âge, à réaliser, avec beaucoup de talents, des archets pour luthiers et musiciens avertis.


A la mort de Nicolas Pierre, Nicolas Léonard a tout juste 18 ans. Celui que l'on considère comme son frère cadet, François Xavier, termine un apprentissage en horlogerie.
La venue à PARIS de musiciens internationaux va considérablement influencer le travail de l'archèterie de cette fin du 18ème siècle.
De l'influence des archets confectionnés avec son père, Nicolas Léonard va progressivement dessiner son propre modèle dit "CRAMER".
Les deux frères vont rapidement côtoyer luthiers et musiciens de la Cour de France et fréquenter les loges maçonniques de l'époque.
C'est certainement de ces dernières que Nicolas Léonard doit l'installation de son atelier Place de l'Ecole suivi par son frère qui s'installe au dessus du luthier-marchand de musique DECOMBE successeur de SALOMON.

L'influence dans le travail des deux frères d'un certain Jean-Baptiste CARTIER, musicien proche de VIOTTI, va permettre à Nicolas Léonard et François Xavier de collaborer sur des recherches de l'archet idéal.

Cette période historique est faite de profonds changements dans la société. Les fabricants d'archets ne peuvent réellement fixer de modèle personnel et travaillent selon les désirs de chacun, déléguant parfois le travail courant à leur entourage.
Il est fort probable que Marie Jeanne Félicité TOURTE - la jeune nièce de Nicolas Léonard et fille de François Xavier - ait du réaliser des archets "baroque" pendant que oncle et père, de par leur réputation, œuvraient à la fabrication d'archets pour des musiciens prestigieux.


Révolution Française et problème de santé finiront par user physiquement et moralement Nicolas Léonard TOURTE. Il s'éteint en 1807, laissant derrière lui des archets remarquables.
Nicolas Léonard ne connaitra pas la période où l'archet TOURTE deviendra le modèle de référence de tous les fabricants d'archets.
François Xavier TOURTE doit, en cela, beaucoup à son frère ainé.


Archet de Nicolas Léonard TOURTE disponible en notre atelier.

Aucun commentaire: