jeudi 5 décembre 2013

François Xavier TOURTE et la Rue Dauphine

Si l'atelier d'archèterie de François Xavier TOURTE, situé Place de l'Ecole, disparait dans la destruction de l'immeuble dans le but d' y construire le magasin "La Samaritaine", on peut, aujourd'hui encore, découvrir l'édifice où il résidait, 38 rue Dauphine...

La rue Dauphine a été percée en 1607 sous Henri IV entre la Seine et l’enceinte de Philippe Auguste dans les jardins du couvent des Augustins. Les moines se sont opposés à l’acquisition de leur terrain, mais Henri IV les aurait convaincus en les menaçant d’ouvrir la rue au canon. Elle fut nommée ainsi en l’honneur du dauphin, fils d’Henri IV.
 
Il s’agit de la première rue de Paris dotée d’un alignement, donc rectiligne. Elle a été conçue en même temps que la place Dauphine (d'où son nom) et que le pont Neuf qu’elle prolonge.
 
En 1639, la rue Dauphine est prolongée au-delà du rempart jusqu’au carrefour de Buci. Cette portion s’est appelée rue Neuve Dauphine ou petite-rue Dauphine.

De 1729 à 1739, à l'angle de la rue Dauphine et de la rue de Buci, chez le traiteur Nicolas Landelle, se réunit la célèbre goguette du Caveau, première du nom. La salle basse où se tiennent ses assemblées donna son nom à la société. Il se perpétuera jusqu'en 1939, à travers quatre sociétés successives différentes.

En 1763, les premiers réverbères ont été installés rue Dauphine par le lieutenant général de police Antoine de Sartine. Entre 1792 et 1814, l’ensemble de la rue a été débaptisée en "de Thionville", avant de reprendre son nom de "rue Dauphine".

Elle faisait partie de la paroisse Saint-André des Arts.
La façade et la toiture sur rue du n° 31 sont classées Monuments historiques, Le n° 34 renferme des vestiges de l'enceinte de Philippe Auguste.

En quittant son atelier de faiseur d'archets, François Xavier TOURTE empruntait chaque jour le Pont Neuf, passait devant la statut de Henri IV, la place Dauphine et le square du Vert-Galant (Jacques de Molay - Grand Maitre de l'Ordre du Temple - y fut brulé vif en 1314). Il lui arrivait de traverser le passage Dauphine pour se rendre  rue Mazarine, au n° 70, où y résidait Jean-Baptiste CARTIER.
La légende veut que François Xavier TOURTE se rendait parfois, en barque, sur la Seine, pour s'adonner à sa passion : la pêche. Mais ceci reste une légende...

Il décède en son domicile le dimanche 26 avril 1835 à l'âge de 88 ans.
 
(Sources : wikipedia - paris1900.lartnouveau.com - Google maps - paristoric - Ville de Paris - documents internes)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Henryk Kaston has suggested that the original No. 38 is now at No. 34.

See p. 54, François Xavier Tourte, Bow Maker, by Pollens and Kaston, 2001.