jeudi 16 janvier 2014

Un archet - un auteur : François LUPOT II

image wikipedia
François LUPOT dit "le deuxième", nait à Orléans (45 - Loiret) en 1774 d'un père luthier d'origine mirecurtienne, François dit "le premier".
Il a pour frère ainé Nicolas également luthier éminemment reconnu.

C'est sur les bords de Loire que le jeune François va apprendre son métier de faiseur d'archets (au sein de l'atelier paternel) mais c'est à Paris qu'il va acquérir la maitrise de l'archèterie.
Progression qui le fait s'installer dans son propre atelier au 18, rue d'Angivilliers (Angiviller), non loin de celui de Nicolas Léonard et François Xavier TOURTE (400m à pieds) chez qui il aura probablement travaillé.

La rue d'Angivilliers (Angiviller) commence Place du Louvre et des Poulies et termine rue de l'Oratoire. Il n'y a pas de numéros impairs et le dernier numéro pair est le 18. C'est au Comte d’Angiviller qui possédait là un hôtel que la rue doit son nom.
La rue disparue lors du percement de la rue de Rivoli en 1854.

On doit en partie à François LUPOT II le travail d'un métal nouveau - le maillechort (mis au point par Maillet et Chorier en 1819) - et l'apparition de la coulisse en métal à l'intérieur de la hausse (protection et renfort des rives en ébène). Travaux qu'il partage avec ses apprentis Joseph René LAFLEUR et Dominique PECCATTE.

François LUPOT II décède en son atelier en 1838.
Dominique PECCATTE y restera alors installé une dizaine d'année.

Collectionneurs et musiciens avertis apprécient le travail de très haute facture d'un archetier resté dans l'ombre des Frères TOURTE pendant de nombreuses années.

(Sources : wikipedia - Google - Google Maps - Albert JACQUOT "La Lutherie Lorraine et Française" - recherches internes)

Aucun commentaire: