jeudi 13 février 2014

Un archet - un auteur : Claude Joseph FONCLAUSE

Archives de Haute-Saône
Claude Joseph FONCLAUSE est né le 28 avril 1799 (09 Floréal An VII du calendrier républicain) à LUXEUIL les Bains (70 - Haute-Saône), à une centaine de kilomètres au sud de MIRECOURT.
Fils de Jean-Baptiste FONCLAUSE, Claude Joseph n'était pas prédestiné à devenir fabricant d'archets.
L'apprentissage du jeune garçon est donc supposé se dérouler chez de grands maitres archetiers mirecurtiens (le nom de PAJEOT est souvent cité dans les biographies de FONCLAUSE).


Comme beaucoup de jeunes apprentis surdoués, l'appel de la capitale attire Claude Joseph. On retrouve trace de son travail dans l'atelier parisien de LUPOT et il n'est pas impossible que le jeune faiseur d'archets ait côtoyé de près François Xavier TOURTE. 
Son savoir-faire intéresse Jean-Baptiste VUILLAUME qui l’intègre à son équipe d'ouvriers, au côté de Dominique PECCATTE.

Vers 1840, Claude Joseph (dit le Mayeux) s'établit à son compte rue Pagevin à Paris - 1er (absorbée par la rue Étienne Marcel, la rue Pagevin, disparue en 1880, avait été formée en 1851 par les trois rues Verderet, Pagevin et du Petit-Reposoir. La rue Verderet ou Merderet de 1293 s'étendait de la rue Coq-Héron à la rue Jean-Jacques-Rousseau. La rue Pagevin primitive allait de la rue Coq-Héron à la rue des Vieux-Augustins. La rue du Petit-Reposoir, qui s'appela aussi rue Breneuse, allait de la rue des Vieux-Augustins à la place des Victoires).
Dans son atelier, il produit des archets de haute facture qu'il signe de sa propre marque au fer - archets qui ne laissent pas insensibles les musiciens avertis.

Claude Joseph FONCLAUSE meurt en 1862 en son domicile parisien situé rue de Constantine - 7eme arrondissement, en laissant derrière lui une importante collection d'archets recherchés par les musiciens et les collectionneurs.
Son fils, Maurice Sébastien, né vers 1830 à Paris sera luthier.
Ses petits-fils, Eugène, Constant et Henri-Louis imiteront leur père.

(Sources : Archives de la Haute-Saône - Geneanet - Google maps - parisrues.com - documents internes - Albert JACQUOT)    

Aucun commentaire: