vendredi 11 avril 2014

Dominique PECCATTE et Nicolas Rémy MAIRE sous influences...

Dominique PECCATTE - Cello
Au cœur même de l'histoire de l'archèterie et de ces acteurs, ce premier tiers de dix-neuvième siècle sera, sans nul doute, sous influences...

Tout d'abord sous influence  de la mutation de la vie culturelle en Europe, les musiciens se déplaçant de pays en pays et recherchant de nouvelles méthodes de jeu et de sensations sonores. Les instruments sont alors propices à des échanges d'idées et de concept.

Sous influence ensuite d'une poignée de fabricants d'archets comme DODD, KNOPF ou TOURTE qui, sous les conseils avisés des musiciens, mettront au point l'archet dit "moderne".

Dominique PECCATTE - Cello
Sous influence enfin de quelques marchands - luthiers ou musiciens  - comme Jean-Baptiste VUILLAUME ou encore Luigi TARISIO qui, au travers de leurs déplacements, développeront le premier marché international de l'instrument de musique à cordes frottés.

Après le décès de son frère, François Xavier TOURTE est un archetier reconnu et c'est donc tout naturellement qu'il fait la connaissance de Jean-Baptiste VUILLAUME, luthier et homme d'affaires redoutable.
VUILLAUME a le don de repérer très vite des hommes doués de leur main et capable de fabriquer des instruments de haute qualité.
TOURTE vieillissant, il fallait à VUILLAUME pérenniser le travail du faiseur d'archets et  lui trouver un digne successeur.
 
Nicolas MAIRE - Cello
C'est dans les terres mirecurtiennes dont il est originaire que VUILLAUME va découvrir en Dominique PECCATTE un surdoué de l'archèterie.
Le jeune homme à 16 ans quand il est convié par le luthier à venir s'installer à PARIS.
De 1826 à 1835, Dominique PECCATTE va pouvoir côtoyer TOURTE et s'inspirer de son style.
Plus instinctif que son ainé, il réalise, pour la maison VUILLAUME, des archets de très haute facture instrumentale qui feront sa réputation...
Dominique PECCATTE n'est pas immortel. Et VUILLAUME n'est pas homme à bâtir son entreprise sur un seul ouvrier...

Nicolas MAIRE - Cello (hausse copie)
Pendant ce temps, à MIRECOURT, le travail de Nicolas (Rémy) MAIRE ne laisse pas insensible. L'influence des grands maitres se dessine dans le style de l'archetier. PAJEOT, ADAM puis PECCATTE seront les inspirateurs de l'artisan. On dit même qu'il est parfois difficile de différencier MAIRE de PECCATTE dans le style de tête de l'archet.
Nicolas MAIRE cèdera lui aussi à l'appel de la capitale et, peut-être, à celui de VUILLAUME.

Les modèles en copie de TOURTE des deux archetiers ne laissent aucun doute sur l'influence des 33 premières années de ce 19eme siècle...

(Sources : photos et documents Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers) 

Aucun commentaire: