mercredi 23 avril 2014

Le carnet de bal : un petit objet d'art...

Copyright Musée Cognacq Jay
Le carnet de bal, sur lequel les jeunes filles inscrivaient la liste des danses qu'elles accordaient à leurs cavaliers, apparaît au XVIIIe siècle. Le choix du violon convient particulièrement bien à cet usage par son allusion à l'un des instruments des orchestres de danse ; il en est de même du décor d' Amours musiciens dans un paysage. Sur celui-ci, la couverture du carnet, en porcelaine de Saxe, protège les minces feuilles d'ivoire sur lesquelles les noms des danseurs étaient écrits à l'aide d'un porte-mine en or ingénieusement caché dans le corps du violon. Le manche dissimule un flacon à sels dont le bouchon a la forme d'une petite tête de femme...




Cet objet est visible au Musée Cognacq Jay à Paris.

Au détour de ses galeries, peut être découvrirez vous ce que fût l'atelier des Frères TOURTE ou bien encore le magasin de musique de DECOMBE (successeur de SALOMON) sur lesquels fut érigé le magasin de la Samaritaine, établissement cher à Monsieur COGNACQ et Mademoiselle JAY...

www.museecognacqjay.paris.fr


(Sources : Ville de Paris - musée Cognacq Jay - Agence Roger-Viollet - LVMH - Samaritaine - Wikipédia - Recherches personnelles)

Aucun commentaire: