jeudi 26 juin 2014

Son dernier coup d'archet - Sherlock HOLMES

Le violon et l'archet
de Sherlock Holmes.
© photo Roques-Rogery
Pour prendre du recul sur une enquête ou se concentrer sur une hypothèse, Sherlock Holmes fume la pipe ou joue du violon. Evoquant son talent de violoniste, le docteur Watson nous confie qu'il est remarquable mais excentrique, comme tous ses autres talents. "Qu'il pût jouer des morceaux, même des morceaux compliqués, je le savais ; car, sur ma prière, il m'avait fait entendre des lieder de Mendelssohn et quelques autres chefs-d'œuvre que j'aimais. Mais livré à lui-même, il faisait rarement de la musique. Pendant toute la soirée, renversé dans son fauteuil, les yeux clos, il grattait négligemment l'instrument posé sur ses genoux. Les accords qu'il en tirait ainsi, sonores ou mélancoliques, fantastiques ou gais, reflétaient avec clarté les pensées qui l'obsédaient. Stimulaient-ils son esprit? Jouait-il seulement par caprice, par fantaisie? Je ne saurais le dire. Je me serais révolté contre ces soli exaspérants si, d'ordinaire, pour me dédommager un peu de l'épreuve à laquelle il avait mis ma patience, il n'avait ensuite exécuté avec brio une série de mes airs favoris."
 
Le 2 août 1914, à l'avant-veille de la déclaration de guerre entre le Royaume-Uni et l'Empire allemand, un espion allemand nommé Von Bock passe la soirée à son domicile dans le sud de l'Angleterre en compagnie d'un ami, le baron Von Herling. Von Bock réside en Angleterre depuis quatre ans, ce qui lui a permis de rassembler de nombreux documents stratégiques au sujet de l'armée britannique pour le compte du Kaiser.
Avant de quitter l'Angleterre pour rejoindre l'Allemagne, l'espion doit recevoir dans la soirée la visite d'un informateur ayant pour mission de lui remettre un document contenant l'ensemble des codes de communication de la marine britannique. Von Herling repart du domicile, laissant Von Bock seul chez lui tandis que Martha, la domestique, vient de se coucher...
 
"Son dernier coup d'archet", aussi traduite "Son dernier salut" (His Last Bow en version originale, à laquelle a parfois été ajouté le complément de titre The War Service of Sherlock Holmes), est l'une des cinquante-six nouvelles d'Arthur Conan Doyle mettant en scène le détective Sherlock Holmes. Elle est parue pour la première fois dans la revue britannique Strand Magazine en septembre 1917, avant d'être regroupée avec d'autres nouvelles dans le recueil éponyme "Son dernier coup d’archet (His Last Bow)".
 
Alors, pour l'intrigue et pour le centenaire de cette nouvelle, il vous reste à déterminer par qui les instruments ont  été créés.
Ceci est une autre histoire - A suivre...
 
 
 
(Crédit-photos : Le violon de Sherlock Holmes. © photo Roques-Rogery)
(Sources : Wikipédia - Sherlock-holmes.fr - The Conan Doyle Encyclopedia - Google livres)
 
 

Aucun commentaire: