jeudi 31 juillet 2014

John DODD vs. François Xavier TOURTE : naissance de l'archet moderne

Il n'est nul besoin de faire ou de refaire ici le portrait de François Xavier TOURTE qui bénéficie, depuis 1810, d'une réputation construite autour de faits parfois emprunts à la légende.

John DODD, archetier anglais, ne peut prétendre à une telle ferveur.

Pourtant, en 1884, Gustave CHOUQUET écrira de lui :

"Cet habile faiseur d'archets, qui jouit en Angleterre d'une célébrité égale à celle de François Tourte en France, est fils d'Edward Dodd, de Sheffield, et frère de Thomas Dodd, établi à Londres, New Street, Covent Garden, à la fin du siècle dernier. Les baguettes de John Dodd sont excellentes, et le seul reproche qu'on puisse adresser à ce remarquable fabricant, c'est de n'avoir pas toujours donné assez de longueur à ses archets. Il eut une existence peu heureuse et mourut à l'asile des pauvres (icorkhouse) de Hichmond, le 4 octobre 1839, à l'âge de quatre-vingt-sept ans. Son père, qui fut luthier et fabricant d'archets, mourut à Londres en 1810, âgé, dit-on, de cent cinq ans.
Quant à Thomas Dodd, c'était un simple commerçant, et les nombreux et bons instruments qui portent son étiquette sont l'œuvre de ses employés Bernard Fendt et John Lott."

Tout est dit ou presque : "et le seul reproche qu'on puisse adresser à ce remarquable fabricant, c'est de n'avoir pas toujours donné assez de longueur à ses archets."
John DODD, sans connaitre les Frères TOURTE, mais grâce aux musiciens qui se déplacent nombreux dans les grandes villes d'Europe, va mettre au point un archet similaire à celui des français. Cramer et Viotti sont convaincus par son travail. Extrêmement sélectif dans la qualité des bois de Pernambouc utilisés,  l'archetier anglais, à vouloir trop bien faire, se persuade du bien-fondé de la fabrication du "sur mesure".
Mais voilà, l'archet fabriqué selon une méthode de calcul propre à DODD ne peut être joué uniquement que par celui pour qui il a été conçu et se heurte à la normalisation des dimensions de l'archet de François Xavier TOURTE.
Le "sur-mesure" se confronte au "prêt à jouer".

Malgré tout l'intérêt artistique des archets de DODD, le commerce international donnera raison à TOURTE pour cette normalisation  de l'archet "moderne" qui facilite l'échange entre les musiciens...

(Sources: Gallica/BnF - Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)


Aucun commentaire: