mercredi 9 juillet 2014

Sébastien de BROSSARD et les théories sur l'archet...

Fils de Gilles de Brossard et d'Antoinette Le Court (ou Lecomte), Sébastien de Brossard est né le 12 septembre 1655 à Dompierre (Orne).

Après des études de philosophie et de théologie à Caen, Sébastien de Brossard reçoit la prêtrise, étudie la musique en autodidacte et s'établit à Paris en 1678. Il est nommé vicaire à la cathédrale de Strasbourg, à la suite de l'annexion de la ville par Louis XIV en 1681. Maître de chapelle au service du chapitre cathédral, il fonde également une Académie de Musique (société de concerts et d'enseignement), dans la même ville, en 1687. C'est encore à Strasbourg qu'il se procure la majeure partie de sa bibliothèque musicale, devenue légendaire.


En 1724, Brossard offrit sa très riche bibliothèque à Louis XV, en échange d'une pension, et en rédigea le précieux Catalogue.
Ouvrage manuscrit de 393 pages accompagné d'une table alphabétique de 253 pages, ce Catalogue constitue encore aujourd'hui une source inépuisable de renseignements.


On y trouve en particulier un "Traité de la viole" par Jean ROUSSEAU, gambiste et théoricien de la musique qui fait référence à la "véritable manière de gouverner l'archet et des moyens faciles pour transposer sur tous les tons".
Un grand nombres des ouvrages référencés par le bibliophile traite des instruments et de leur façon d'en jouer.


Sébastien de Brossard décède le 10 août 1730 à Meaux (Seine-et-Marne). Il laisse derrière lui un travail conséquent sur l'histoire de la musique et sur la musicologie dont le "Dictionnaire de musique", précurseur des ouvrages contemporains consacrés à cet art.

(Sources : Wikipédia - Google livres - Gallica / BnF - musicologie.org - recherches Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)

Aucun commentaire: