mercredi 10 septembre 2014

Denis DIDEROT et la Querelle des Bouffons

Comme nous l'avions déjà évoqué dans l'article "DIDEROT et D'ALEMBERT : l'encyclopédie utile", Denis DIDEROT (LANGRES 1713 – PARIS 1784), encyclopédiste, philosophe, écrivain, romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d'art, critique littéraire et traducteur, s'intéresse de très près à la musique et y laisse son empreinte.

Avec d'Alembert, DIDEROT fut fondateur et rédacteur de l'Encyclopédie (1751-1772). Grand amateur de musique, il se donna la tâche de traiter des instruments et des questions d'ordre esthétique concernant cet art. D'autres ouvrages de DIDEROT réservent une place à la musique, comme ses Mémoires sur différents sujets de mathématiques (Paris, 1748), en quatre parties, où il traite des problèmes d'acoustique et d'un projet pour la construction d'un orgue mécanique. Dans "le Neveu de Rameau" (inédit à sa mort), le philosophe attaque le célèbre compositeur en affirmant : « Il n'est pas décidé que ce soit un génie […], qu'il soit question de ses ouvrages dans dix ans. »

En 1771, DIDEROT fit paraître un livre intitulé "Leçons de clavecin et principes d'harmonie par M. Bemetzrieden", sous forme de dialogue, dans lequel l'auteur donne des leçons à un élève, son fils. Comme Jean-Jacques Rousseau, DIDEROT se prononça en faveur de la musique italienne lors de la Querelle des bouffons en 1752, et contre les partisans de l'ancien opéra à la manière de Rameau.
(Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse "Dictionnaire de la musique".)

La Querelle des Bouffons ou guerre des Coins est une controverse parisienne qui a opposé au cours des années 1752 à 1754 les défenseurs de la musique française groupés derrière Jean-Philippe Rameau (coin du Roi) et les partisans d'une ouverture vers d'autres horizons musicaux, réunis autour du philosophe et musicologue Jean-Jacques Rousseau (coin de la Reine), partisans d'italianiser l'opéra français.

Alors que l'époque est propice aux recherches en tous domaines, cette querelle peut avoir influencer sensiblement certains luthiers et autres fabricants d'archets sur la fabrication des instruments de musique...




A lire :
(Sources: Wikipedia, Google, Larousse, Gallica / BnF, recherches internes Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)

Aucun commentaire: