jeudi 27 novembre 2014

Reconnaitre un bon archet : quelques conseils

Comment reconnaitre un bon archet ? Une question souvent posée par les musiciens en recherche d'une baguette adaptée à leur jeu.

L'archet n'est pas un instrument de musique comme les autres. Dépourvu de caisse de résonance, il ne peut agir directement sur l'amplification du son mais il est un élément essentiel, de par ses fonctions mécaniques, à la mise en vibration des cordes et à la qualité sonore de ces vibrations.

1 - Le prix d'un bon archet peut atteindre des sommes considérables. Investir dans son futur archet, neuf ou ancien, doit donc prendre du temps. L'achat d'impulsion basé sur le simple nom de l'auteur de l'archet reste un grand pari quant aux résultats du mariage "musicien-instrument-archet".

2 - L'archet ancien doit être en bon état et, de préférence, complet, c'est à dire baguette, hausse et bouton provenant d'un même et unique archetier.

3 - Le bois de l'archet neuf ou ancien, ne doit comporter aucun défaut majeur tel qu'une gerce (petite craquelure pouvant apparaître sur des bois séchés.) ou un nœud ouvert (les nœuds sont constitués par des branchements dont il ne subsiste que la base par suite de la chute du rameau). Sur un archet ancien, une usure naturelle du bois au niveau des doigts peut signifier une grande qualité de la baguette au jeu. Mais cette usure ne doit pas être trop importante sous peine du coût conséquent d'une restauration.
La baguette doit être droite et parfaitement cambrée, sans contre cambre au collet.


4 -  Le poids de l'archet doit être raisonnable (normes XXIe siècle) :
  • 59g à 61,5g pour un archet de violon
  • 69g à 72g pour un archet d'alto
  • 79g à 82g pour un archet de violoncelle
 5 - Attention: augmenter artificiellement le poids d'un archet trop léger peut nuire gravement à l'équilibre de celui-ci. L'équilibre est essentiel au jeu et au confort du musicien. Ni trop en pointe ni trop vers la hausse. Avec un équilibre parfait, les attaques sont fermes et la phrase musicale peut être soutenue avec une force égale d’un bout à l’autre de la baguette. Le tiré et le poussé ont la même vigueur et les changements de direction de l’archet sont inaudibles.

6 - Le poids de l'archet est souvent conditionné par la grosseur de la baguette. A qualités de jeu et nervosité égales entre deux archets, il est préférable de choisir la baguette la plus fine.

7 - La nervosité d'une baguette influe l'usure globale de l'archet. Très nerveuse, elle peut contraindre le musicien à changer souvent la mèche de son instrument.

Enfin, pour choisir SON archet, ne jamais se laisser influencer ni par le prix, ni par l'auteur de l'archet, ni par des conseils non argumentés...

(Sources: Frédéric ABLITZER, Nicolas DAUCHEZ, Jean-Pierre DALMONT, Nelly POIDEVIN, Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)

1 commentaire:

LMC a dit…

Merci pour cet article simple mais précis et bien écrit ! Finalement, il semblerait que choisir son archet pour un musicien soit aussi compliqué que de choisir une baguette pour un magicien ;)