mercredi 4 février 2015

Bois d'archets : le doute

Certains vous diront qu'il n'existe qu'un seul bois, les autres qu'il y en a plusieurs. Certains vous diront que le Pernambouc est le seul bois digne d'intérêt, les autres qu'il ne saurait tout faire. Certains vous diront que le Pernambouc a ses contraires, les autres qu'il n'en a pas. Certains soutiennent qu'aucun archet autre qu'en Pernambouc ne peut être un bon archet, d'autres que le Pernambouc ne fait pas tout.

Il y a ainsi une foule de points sur lesquels marchands habiles et fabricants d'archets, faiseurs de légendes et maitres artisans en archèterie sont en désaccord les uns avec les autres. Il n'est bien évidemment pas plus possible de les rejeter tous à la fois que de les admettre tous.

Ainsi nait la divergence entre argumentaire commercial et science des bois. L'un n'exclut pas le doute, l'autre n'admet aucun doute.
Or, c'est le doute qui fait la division et l'absence de doute qui fait l'unanimité.

La science, par conséquent, est supérieure à l'argumentaire commercial. En effet, l'habile marchand, dans son argumentaire, fait lui même l'apologie de la science quand il assure que l'on saura un jour ce que l'on croit déjà depuis longtemps...

François Xavier Tourte, Dominique Peccatte, Jean Joseph Martin et bien d'autres Grands Maitres archetiers étaient conscients des possibilités de chaque bois utilisé par eux et ont toujours su en obtenir la quintessence. 

Ces archets n'ont jamais nui à leur réputation et ont toujours fait le bonheur de bons nombres de musiciens.

- Bois d'abeille
- Bois de campêche
- Bois de fer
- Bois de braise
- Bois de cormier
- Bois amarante
- Bois de corail
- Bois de poirier

- Bois d'amourette
 
(Sources: Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)


Aucun commentaire: