mercredi 18 mars 2015

De Provigny et les archets de Tourte Jeune, Tourte Ainé et François Lupot

le Provigny
Palmyre Anaclette Besson est plus connue à Arcueil-Cachan (94 - Val de Marne) comme étant Madame de Provigny, généreuse bienfaitrice de la ville.
En 1891, elle fait don d' une somme considérable pour restaurer l’église d’Arcueil. Et en 1900, recluse dans sa demeure parisienne après la mort de son époux, sans héritier, elle lègue à l’assistance publique sa propriété de Cachan et la somme de 10 millions pour que soit fondé un hospice. Il voit le jour en 1913.

C'est entre le 18 juin 1908 et le 19 novembre 1909 que la veuve d' Alexandre André de Provigny fait don de trois violons, deux altos et un violoncelle avec leurs archets, dont deux de François Lupot, trois de Tourte jeune (deux pour violon, un pour alto), un de Tourte aîné (pour violon) au Musée de la Musique.

Alexandre André de Provigny (né le 27 août 1821 à Paris), fils unique d'un ancien officier d'artillerie de la Garde Royale, gentilhomme aux excellentes qualités, apprécié d'un grand nombre, épouse tout d'abord, le 9 juin 1841 à Paris la fille d'un Mousquetaire de la Garde du Roi, Capitaine de Chasseurs à cheval, Marie-Jeanne de FOUCHER de CAREIL, qui décède deux années plus tard ( en 1843, à l'age de 19 ans).
En 1850, de Provigny prend pour épouse, en seconde noce, Palmyre Anaclette Besson. Ce mariage restera sans postérité.

Passionné d'art et de musique, de Provigny investit dans des instruments qui lui semblent prestigieux dont un fameux Stradivarius de 1716 qui portera son nom (le Provigny). Pour accompagner ce type d'instruments, son choix d'archets se portera donc sur le travail des Frères Tourte et sur celui de François Lupot.



"Pour autant (Alexandre) André de Provigny est décédé d'un navrant accident. Le 19 mars 1862, il chassait dans la forêt proche de Chantilly (60 - Oise), quand soudain, en traversant le village de Thiers-sur-Thève, son cheval prit peur, s'emporta et, furieux, alla se précipiter contre un mur. Violemment désarçonné, de Provigny tomba sur la tête, eut le crâne ouvert et succomba peu d'instants après..."  (Revue historique nobiliaire et bibliographique - 1862)


(Sources : Archives Nationales - Musée de la Musique - Le fief des Arcs - Google Livres - Arcueil / Cachan - Geneanet - Atelier Sandrine Raffin - Archetiers)

Aucun commentaire: