mercredi 4 mars 2015

Philibert Jambe de Fer : la viole, le violon et l'archet...

Pendant des siècles, l'individu était reconnu uniquement par son prénom. C'est à la fin du Moyen-Age (12e siècle, en France), sous la poussée d'une forte croissance démographique et sous l'influence des échanges commerciaux ou culturels, qu'apparait le nom patronymique dit "nom de famille". Lié au métier, au lieu de naissance ou à une caractéristique physique de la personne, le nom de famille revêt parfois des appellations peu courantes.

Philibert Jambe de Fer est de ceux-là.


Philibert Jambe de Fer nait probablement en 1515 à Champlitte en Franche-Comté, Reconnu musicien et compositeur, il est dit corratier juré (1561) c'est à dire courtier, sans doute agréé par la juridiction consulaire de Lyon où il réside. Cette spécificité lui ouvrait très certainement le commerce des instruments de musique entre la France, l'Italie, la Suisse et l'Allemagne.

De ses connaissances en instruments à cordes et autres archets, il en rédigea un "Epitomé musical des tons, sons et accordz, es voix humaines, fleustes d'Alleman, fleustes à neuf trous, violes, & violons. Item un petit devis des accordz de musique, par forme de dialogue interrogatoire & responsif entre deux interlocuteurs" (1556)

Dans cette œuvre, on y voit donc apparaitre clairement le mot "violon", opposé à la viole.
Pour mémoire, le mot "violon" est déjà utilisé, de façon moins "populaire", dans les livres de comptes du Roi François 1er (1494 - 1547). Ce mot est attesté par un inventaire royal du compte des Menus Plaisirs du Roi de 1529. Employé au pluriel, il désigne l'ensemble des instruments apparentés à la famille des vièles à archet, aux violes à bras.


Ces références historiques permettent donc de donner des points de repères quant à l'évolution de l'archet. Quelques siècles plus tard, François-Joseph Fétis proposera une première étude de cette évolution physique de la baguette mais c'est vraisemblablement celle de Nelly Poidevin qui reste, à ce jour, la plus compète et détaillée...

Philibert Jambe de Fer aura marqué l'histoire du violon et de son archet.

Prochainement, nous nous intéresserons à François Vaouilmeplait, fabricant d'archets et marchand d'instruments...

(Sources : document 1 = Gallica/BnF - documents 2 & 3 = Cyril Lacheze/Anne-Françoise Garçon/Nelly Poidevin - Wikipédia - Google livres - Gérard Villemin -  Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers)

Aucun commentaire: