jeudi 27 août 2015

Pourquoi votre archet ne fonctionne-t-il jamais de la façon dont vous l'envisagez ?

L'archet est un élément essentiel du jeu d'un musicien d'instrument à cordes frottées.
Dans notre article "Reconnaitre un bon archet : quelques conseils", nous évoquions la difficulté de bien choisir la baguette idéale, adaptée au jeu de l'artiste.

Ainsi, un bon archet peut considérablement améliorer le son d'un instrument à condition de respecter ces quelques recommandations...

Le poids : éviter de choisir un archet trop lourd ou d'alourdir volontairement celui-ci car 1g de trop peut provoquer un maniement plus difficile de la baguette et requérir des efforts inutiles et physiquement pénibles.

L’équilibre : le point d'équilibre de l'archet, que l'on peut déterminer en posant ce dernier sur un doigt, est non négligeable. Trop éloigné de la hausse, et donc trop près de la tête, la sensation de lourdeur peut devenir extrêmement désagréable dans la maitrise de la baguette.

La nervosité : une baguette d'archet pas assez nerveuse peut considérablement perturber le jeu du musicien non aguerri. Ce type d'archet nécessite une maitrise quasi-parfaite du jeu.   


Le réglage : un archet qui "échappe" peut nécessiter quelques réglages de cambre (décambrage ou recambrage), de torsion (dévoilage) ou de géométrie (redressage). Les conseils d'un archetier sont nécessaires.

Le crin : pour information, les crins blancs sont plus doux que les crins gris ou noirs et permettent un jeu plus "lissé". Un manque de crins sur le bord d'attaque de la mèche de l'archet et/ou un encrassement prématuré de celle-ci peut provoquer une gène profonde dans la maitrise du jeu.

La colophane : une mauvaise colophane ou un mélange de plusieurs colophanes de textures différentes peut "coller" les crins entre eux et perturber le jeu d'un très bon archet

La tenue : inutile de rappeler ici l'importance de la bonne tenue de l'archet mais il est bon d'insister sur le fait de ne pas jouer avec une baguette qui ne serait pas faite pour votre main, où le placement des doigts ne se ferait pas de façon naturelle.

L'instrument : une usure d'une ou plusieurs cordes, un déplacement du chevalet ou bien un mauvais réglage de l'instrument peuvent être à l'origine d'un changement de comportement de l'archet. Consulter alors un luthier expérimenté.


Aucun commentaire: