mercredi 26 août 2015

Un outil nécessaire : la gouge de l'archetier

Outil au passé historique indéniable, la gouge est ainsi définie dans l'Encyclopédie Diderot et d'Alembert de 1760 (Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, Volume 7):

"  Gouge, (Charpenterie) est un ciseau à un ou deux biseaux concaves, qui sert à faire des cannelures et des rivures dans le bois.../...
  Gouge, (Menuiserie) la gouge du menuisier diffère peu de celle du charpentier.
  Gouge, (Tourneur) outil dont les Tourneurs se servent; c'est une espèce de gouttiere, le bout est arrondi et tranchant.../...
  Gouge, (Art méchan.) le Doreur et d'autres ouvriers ont aussi leurs gouges ; mais elles ne diffèrent des précédentes ni pour l'usage ni pour la forme ; si la gouge est petite, on l'appelle gougette.
"


Dans "L'art du Menuisier" (première partie) André-Jacob Roubo, grande figure de la menuiserie et de l’ébénisterie du 18eme siècle, parle de "fermoirs creux, parce qu'ils ont deux biseaux qui s'affutent tant en dehors qu'en dedans" et fait démonstration de l'utilité de la gouge dans le travail du bois (repris dans "L'art du menuisier ébéniste, Troisième section de la troisième partie de l'Art du menuisier". Du même auteur)

Étymologiquement, du bas latin guvia, gubia, gulvia, gulbia (gloses d’Isidore), le mot "gouge" reste d’origine incertaine, peut-être du basque gubia (« arc »).
Utilisé en lutherie pour creuser les chevilliers (ou chevillers), elle permet à l'archetier(e) de creuser les côtés de la hausse (également nommée "talon"), petit bloc souvent en bois d'ébène ou en matériau compact et dur.
La hausse d'un archet artisanal, de par ses exigences d'ajustage, est très certainement la pièce la plus difficile à réaliser. Elle doit maintenir et assurer la tension des crins (appelés "mèche") tout en servant d'appui aux doigts du musicien. Son mécanisme et son esthétisme doivent réaliser un heureux mariage afin de produire équilibre et caractère parfaits de l'archet. 

A lire également: "Un outil indispensable: le canif de l'archetier"

(Sources: Google livres - Gallica/BnF - Atelier Sandrine RAFFIN | Archetiers)

 

Aucun commentaire: