mercredi 30 septembre 2015

Histoire de l'archèterie, en parallèle : le vin Mariani

Gallica / BnF
Les luthiers et les archetiers sont de bons vivants, ceci n'est pas un secret. Parfois, l'histoire de l'archèterie croise le monde de la gastronomie et de ses produits (voir notre article : "Un archet dans l'assiette : rue des Poulies").
Et parfois, certains archetiers cèdent à leurs passions et investissent dans quelques arpents de vignes pour y produire leur propre breuvage (Dominique Peccatte, François Xavier Bazin, etc.)

En cette fin de 19eme siècle (1863), une drôle de boisson dite "tonique" fait son apparition : "le vin tonique Mariani (à la coca du Pérou). Étrangement, la méthode marketing utilisée par Angelo Mariani (né en Corse en 1838), préparateur en pharmacie à Paris, est très novatrice et convaincante. Le Pape Léon XIII, Emile Zola, Eugène Grasset et bien d'autres personnalités auraient vanté les bienfaits de cette préparation aux vertus médicinales bien floues, espaces de communication et flyers en plus!

On peut donc facilement imaginer que nos archetiers installées à Paris puissent céder aux appels publicitaires à consommer le "vin Mariani".
Drogue légale, ce dernier contient près de 7 mg de cocaïne par bouteille et reste autorisé jusqu'en 1910.
A noter sur l'affiche de Jules Cheret (1894), la couleur rouge de la police d'écriture...

Delcampe (Publicité Mariani 1899)
La mondialisation est déjà sur ses rails. Certains faiseurs d'archets cèderont à l'appel des États-Unis d'Amérique et iront s'installer à New-York. La recette du "vin Mariani" fera de même...
En 1885, un certain John Pemberton, s'inspire de la préparation du chimiste Corse et crée un produit proche de celle-ci qu'il baptise "French Wine Coca" (mélange de vin de Bordeaux, de feuilles de coca et de noix de cola).
On connait la suite de l'histoire. En 1887, le nom d'une nouvelle boisson dite "soda" va être officialisée et la grande épopée de la marque "Coca-Cola" vient de commencer (à noter : la couleur rouge de la police d'écriture).

Ni la recette de Mariani ni ses méthodes marketing ne seront associés à l'incroyable parcours de la Coca-Cola Company. En 2015, nos archetiers continuent de boire de bons et grands vins mais cèdent parfois à l'appel du soda le plus vendu au monde...

(Sources: Wikipédia - Gallica-BnF - Delcampe - Google livres - Documents internes)

Aucun commentaire: