mercredi 2 décembre 2015

Histoire de l'archèterie - En parallèle : Napoléon 1er, Juliette Récamier et Stradivari

Juliette Récamier (Wikipédia)
Les "Cent-Jours" fut la période de l'histoire de France comprise entre le retour en France de l'empereur Napoléon Ier, le 1er mars 1815, et la dissolution de la Commission Napoléon II, chargée du pouvoir exécutif après la seconde abdication de Napoléon Ier, le 7 juillet 1815.

Mais quel peut être le rapport entre cette période, Napoléon, un violon et son archet ?

Si la guerre est un art pour tout militaire de haut rang, la musique classique en est un également pour l'Empereur...

La légende populaire selon laquelle Napoléon Bonaparte fut propriétaire d'un violon Stradivarius n'est pas avérée. Très convoité, le violon en question a appartenu, jusqu'au début du 19eme siècle, à Juliette Récamier (1777-1849) dite "Madame Récamier", femme d'esprit dont le salon parisien réunit, à partir du Directoire et jusqu'à la monarchie de Juillet, les plus grandes célébrités du monde politique, littéraire et artistique.
Le "Mercure de France" (Vol.20 - 1828) évoque même la fréquentation de cet endroit mondain par une certaine "Madame Viotti" qui pourrait laisser supposer que Giovani Baptista Viotti lui-même soit en relation avec les Récamier.


Napoléon Ier (Wikipédia)
Mariée à Jacques-Rose Récamier, riche banquier d'origine lyonnaise, Juliette va devoir, dés 1804, réduire son train de vie. A partir de cette date, les difficultés de la Banque Récamier obligent le couple  à vendre l'hôtel particulier de la rue du Mont-Blanc.
Le violon d'Antonius aura la même destinée...

Un certain Gabriel Jean Joseph Molitor en fera l'acquisition.

Inspecteur général de l'infanterie sous la Première Restauration, Gabriel Jean Joseph Molitor, né le 07 mars 1770 à Hayange (57 - Moselle), se rallie à l'Empereur pendant ses fameux Cent-Jours et prend le commandement d'une division du 5e corps de Rapp. Disgracié un temps sous la Seconde Restauration, il participe à l'expédition d'Espagne en 1823 à l'issue de laquelle il est élevé à la dignité de maréchal de France.


Le Stradivarius Molitor est un violon construit en 1697 par le luthier italien Antonio Giacomo Stradivari à Crémone. Il porte l'étiquette, « Antonius Stradivarius Cremonensis / Faciebat Anno 1697 » et est marqué au fer « Curtis Phila ».
A. Stradivari (Wikipédia)

Retour à l' Histoire de l'archèterie de ce début 19e siècle : Viotti, Stradivarius, Molitor, Napoléon, Récamier et donc... Cartier, Tourte, Dodd, Lafleur, Eury, Lefèvre, Mousselet "Baroux", Lupot, Sirjean, etc.

Tout est lié...

(Sources: Wikipédia - Google livres - L'Histoire par l'image -  recherches internes)

Aucun commentaire: