mercredi 17 février 2016

Un saint, un métro, des archetiers, un prénom : François Xavier

Métro Ligne 13 - RATP
Qu'est ce qui peut donc lier un saint, une station de métro, deux archetiers à un prénom ?

Nos déplacements personnels ou professionnels nous font quelquefois emprunter la ligne 13 du métro parisien. Comment ne pas être interpellé par la station située dans le 7eme arrondissement de la capitale et qui affiche, en énormes caractères sur ces carreaux blancs et bleus : "St François Xavier" ?  Classée parmi les "10 stations de métro où personne ne va" par le site "Time Out Paris", ce n'est donc pas du plus grand intérêt que d’y descendre à moins de vouloir y découvrir une salle de cinéma mythique "La Pagode" (Art et Essai - actuellement en travaux) ou de vouloir visiter l'église "Saint-François-Xavier-des-Missions-Etrangères"...

Vous avez dit église ? Voilà qui nous rapproche d'un missionnaire qui aura laissé pour "nom" son prénom.


Né Francisco de Jasso y Azpilicueta le 7 avril 1506 à Javier, près de Pampelune en Navarre et décédé le 3 décembre 1552 sur l'île de Sancian, au large de Canton en Chine, François Xavier est un missionnaire jésuite navarrais (Francisco de Javier).

Ses succès missionnaires en Inde et en Extrême-Orient lui acquirent le titre d'« Apôtre des Indes ». Béatifié en 1619, il est canonisé trois ans plus tard par Grégoire XV. Liturgiquement, il est commémoré le 3 décembre aussi bien par les catholiques que par les anglicans.


Âgé de 19 ans, il vient à Paris afin d' y poursuivre des études pour être prêtre. En 1530, il devient professeur dans un collège, au cœur même de la capitale. C’est alors qu’il croise Ignace de Loyola avec lequel il partage sa chambre et dont il retient une question : « que sert à l’homme de gagner l’univers s’il vient à se perdre soi-même ? »

En 1534, François-Xavier prononce ses vœux à Montmartre et en 1537, il est ordonné prêtre, à Venise. En 1538, il prend part à la fondation de la Compagnie de Jésus (les Jésuites), avec 5 autres compagnons.


Ses périples le mèneront à côtoyer les navigateurs Portugais, à se rendre au Japon, à y apprendre le Japonais et à se lier avec la Chine... le parcours d'un archetier moderne du 21eme siècle, en quelque sorte.


François-Xavier BAZIN
Le prénom de François-Xavier fut donc donné à un des célèbres archetiers TOURTE (1747 - 1835) mais également à un BAZIN (1824 - 1865), père de Charles Nicolas... Vraisemblablement catholiques, les deux familles ont probablement choisi ce prénom qui, jusqu'au 19eme siècle, plaçait leur progéniture sous "la protection de ce grand saint" - le plus connu de la Compagnie de Jésus (dissoute en 1773, rétablie en 1814 par le pape Pie VII.) avec Ignace de Loyola - et la distinguait des autres "François" (d'Assise, de Paule, de Sales, François...)

(Sources: Wikipedia, Google livres, Le Figaro, Paroisse SFX, Jean-Marc de Foville, Eglise Catholique, RATP, Time Out Paris)

Aucun commentaire: