jeudi 17 mars 2016

Influences de la taille et de l'espérance de vie d'un musicien sur l'histoire de l' archet

Si la famille TOURTE et l'anglais DODD ont une vision diamétralement opposée sur les dimensions idéales de l'archet, il faut supposer que la taille physique des musiciens doit y être pour beaucoup.
Si les marchands d'instruments de musique prospèrent au cours du 19eme siècle jusqu'au milieu du 20eme, c'est, sans nul doute, dû à l'espérance de vie des musiciens.

L'étude des "données sur la vie" consultable sur le site "CEGEP du Vieux Montréal" permet de comprendre l'influence de la taille et de l'espérance de vie sur l'histoire des objets, en règle générale, et sur celle de l'archet en particulier.

Au Moyen Age, l'homme mesurait en moyenne 160 cm et pouvait espérer vivre 14 à 19 ans.
Au cours du 18eme siècle, la taille est de 162 cm et la durée de vie de 28 à 38 ans. En acceptant le fait que,durant cette période, l'archet évolue vers ses formes définitives, on peut donc en conclure que rien n'a réellement changé depuis... ...sinon une recherche de poids, une tendance à l'archet plus lourd.

Or, en 1995, l'homme de 20 à 29 ans mesure 176 cm et 1 sur 5 fait plus de 180 cm.
Ce n'est donc pas de poids de l'archet dont il s'agit mais de longueur de baguette donc d'équilibre. Ne faudrait il pas s'interroger alors sur les mesures des instruments eux-mêmes ? Vaste débat qui opposent puristes et novateurs et qui obligent les "grands" musiciens (par la taille) à se soumettre aux dimensions établies il y a plus de deux siècles.

Toujours en 1995, l'espérance de vie se situe autour de 75 ans. Le marché des instruments anciens commencent à souffrir. Et tout particulièrement du fait de la longévité des musiciens qui vivent plus longtemps. Les instruments de musique restent alors plus longuement dans les familles, avant d'être introduits dans le circuit de vente d'objets d'art. 
Mathématiquement, et dans l'absolu, un archet fabriqué en 1820 aurait pu appartenir, sur 75 ans, à trois musiciens différents alors que celui fabriqué en 1920 appartient toujours à son propriétaire en 1995.


Compte tenu de la raréfaction d'archets de prestige en parfait état, c'est l'archet "contemporain" (neuf) qui redevient la cible des artistes. La main de certains archetiers du 21eme siècle est bien plus affirmée que celle de certains maitres du passé...

1 commentaire:

Dertron a dit…

Je partage ce constat de l'évolution de la taille du musicien, mesurant 1m99... Ayant eu la chance de jouer sur un violoncelle entier un peu plus grand que la normale, j'apprécierais tout autant la possibilité d'un archet plus long : dommage de ne pas pouvoir profiter de son allonge naturelle !